De l'amiante aux endroits les plus divers de nos habitation et de nos lieux de travail


L'amiante – une matière aussi polyvalente que dangereuse

Le terme «amiante» regroupe toute une série de minéraux fibreux. Ces minéraux forment des gisements dans certaines roches et les mines sont encore exploitées commercialement dans certains pays.

80 kilos d'«amiante» sont produits dans le monde chaque seconde soit 2,5 milliards de kilos par an. L'exploitation de l'amiante avait atteint un sommet en 1975 avec 5 milliards de kilos avant de baisser puis de repartir à la hausse avec la croissance forte des pays en développement.

Le terme «amiante» regroupe toute une série de minéraux fibreux. Ces minéraux forment des gisements dans certaines roches et les mines sont encore exploitées commercialement dans certains pays.

L'une des caractéristiques de l'amiante est que ses fibres - de quelques millimètres à quelques centimètres de longueur - peuvent se diviser longitudinalement en fibrilles extrémement fines, invisibles à l'oeil nu. Inhalées, ces fibrilles peuvent provoquer des cancers du poumon, de la plèvre et du péritoine ou donner naissance à des pleuraplaques ou à l'asbestose.

On peut trouver de l'amiante aux endroits les plus divers de nos sphères habitées et de nos lieux de travail.

Les caractéristiques idéales de l'amiante – résistance à la chaleur et aux acides, pouvoir d'isolation et résistance mécanique élevés, et même aptitude à être tissé – ainsi que son prix avantageux en ont fait une matière très largement utilisée.

Cette page présente les éléments de construction où l'on peut trouver de l'amiante dans les maisons.

Dans les matériaux de construction, l'amiante est utilisé en combinaison avec des liants comme les plastiques, le mortier ou le ciment. Ces derniers déterminent en fin de compte si l'amiante est faiblement lié et peut être facilement inhalé ou si, au contraire, il est fortement lié dans le matériau.

Les produits contenant de l'amiante faiblement lié sont généralement beaucoup plus dangereux que les produits dans lesquels l'amiante est fortement lié.

Mais attention : en cas d'usinage, en particulier au moyen d'appareils de coupe à grande vitesse, tous les matériaux contenant de l'amiante – qu'il soit fortement lié ou non – sont dangereux. C'est pourquoi on évitera d'usiner ces matériaux.

Des matériaux contenant de l'amiante ont été utilisés pendant une longue période. C'est dans les années 1950 à 1970 que cette matière a connu son apogée dans la construction, avant de régresser par la suite.

L'usage de l'amiante n'est interdit, en France, que depuis le 1er janvier 1997, par le décret n° 96-1133 du 24 décembre 1996 relatif à l'interdiction de l'amiante, pris en application du code du travail et du code de la consommation.

Où peut-on trouver de l'amiante ?

Les fibrociments contenant de l'amiante ont été utilisés sous les formes suivantes :

  • Plaques de grandes dimensions contenant de l'amiante Ces plaques ont été principalement utilisées pour des revêtements de façades ainsi qu'à l'intérieur des maisons, comme sous-toiture.
  • Plaques de revêtement pour toits et façades contenant de l'amiante Souvent utilisées pour les toits et façades de maisons, plus rarement pour ceux de bâtiments industriels
  • Plaques ondulées contenant de l'amiante Utilisées pour les toits et façades de maisons, bâtiments industriels, remises et abris divers.
  • Produits de jardin contenant de l'amiante Faisaient partie des produits de jardin contenant de l'amiante certains bacs à fleurs, récipients, tables de ping-pong, tables et chaises de jardin.

Libération de fibres d'amiante contenues dans le fibrociment

Les produits en fibrociment contenant de l'amiante sont considérés comme relativement peu dangereux : en général, en l'absence d'une action mécanique, ils ne libèrent guère de fibres. Les toits en fibrociment ne constituent donc généralement pas un risque particulier pour les habitants et le voisinage.

Lorsque ces produits sont travaillés, des fibres d'amiante en quantités très élevés peuvent être libérées. C'est pourquoi, afin d'éviter ces risques, on renoncera à les poncer, percer, fraiser, briser ou scier. L'utilisation d'appareils de coupe à grande vitesse comme les meuleuses entraîne des risques particulièrement élevés. Un nettoyage inapproprié de produits contenant de l'amiante peut également provoquer la libération de fibres d'amiante.

Brosses et chiffons doux sont les ustensiles appropriés au nettoyage de produits en fibrociment, à l'exception de ceux ayant subi une forte usure mêtéorique.

On renoncera à l'utilisation de brosses rotatives, d'autres appareils électriques ou de brosses métalliques.

Panneaux légers contenant de l'amiante

Panneaux légers contenant de l'amiante

Les panneaux légers contenant de l'amiante étaient, dans certains cas, prescrits à titre de mesure de lutte contre les incendies et sont donc largement répandus.

Les domaines d'application de ces panneaux légers contenant de l'amiante étaient les suivants :

Bâtiments :

  • Revêtements de portes coupe-feu, niches pour radiateurs et face inférieure d'appuis de fenêtre
  • Revêtements muraux, notamment de cloisons coupe-feu
  • Tabliers de revêtement de cloisons coupe-feu
  • Cloisons légères à ossature et cloisons préfabriquées
  • Revêtement de la face inférieure d'escaliers et de plafonds
  • Faux plafonds

Installations et équipements d'exploitation :

  • Capitonnage d'installations de ventilation (p. ex. ventilateurs)
  • Conduites de ventilation (pulsion et extraction), conduites d'évacuation de la fumée • Clapets coupe-feu
  • Fermeture de canaux d'allège, chemins de cêbles et passages de cêbles • Garnitures de panneaux de cabines d'ascenseur
  • Chaudières et équipements annexes
  • Isolation et revêtement de radiateurs électriques à accumulation

Installations électriques et éclairage :

  • Doublure et revêtement d'éléments d'installations électriques
  • Doublure, support et capitonnage de lampes

Revêtements floqués contenant de l'amiante

Des revêtements floqués à base d'amiante ont été utilisés pendant de nombreuses années.

Les revêtements floqués étaient obtenus par projection d'un mélange d'amiante et d'un liant comme le mortier sur les poutres métalliques d'immeubles d'habitation, de halles de sport et de bâtiments abritant des salles de concert et de théêtre.

Les maisons individuelles ne contiennent que rarement des revêtements floqués à base d'amiante.

Le procédé constituait, d'une part, une mesure de protection contre les incendies et, d'autre part, une méthode d'isolation phonique et thermique.

Les revêtements floqués à base d'amiante sont considérés comme très dangereux en raison de leur teneur élevée en amiante (soit environ 20 %, soit près de 100%) et de la mauvaise intégration de l'amiante dans le matériau. De faibles secousses suffisent parfois déjà à libérer des fibres d'amiante de ces revétements.

C'est pourquoi il est fortement recommandé de renoncer à toute intervention mécanique sur ces derniers qui doit absolument être confié à des entreprises spécialisées.

Carton d'amiante

Le carton d'amiante présente également de gros risques potentiels. Le plus souvent, la teneur en amiante y est très élevée. Souvent, le carton d'amiante êtait également utilisé dans les chambres, sous les appui de fenétre.

Aisément accessible, le carton d'amiante utilisé sous cette forme présente un risque particulièrement élevé pour les enfants.

Des fibres d'amiante s'en libérant facilement, le démontage doit être confié à des entreprises spécialisées.

Le carton d'amiante a également été utilisé comme isolateur dans les cheminées, les fourneaux, les chaudières à gaz, les fourneaux électriques à accumulation, les fers à repasser, les anciens sèche-cheveux et les anciens grille-pain.

Revêtements de sols et revêtements muraux contenant de l'amiante

Les revêtements de sols et les revêtements muraux à base d'amiante étaient utilisés principalement dans les salles d'eau comme les cuisines, les salles de bains et les WC, parfois dans les buanderies.

On distingue les revêtements de sols en carreaux et deux types de revêtements en lés flexibles.

Revêtements de sols en carreaux :

Ces revêtements contenant de l'amiante sont connus sous diverses dénominations : dalles vinyle-amiante, revêtements de sols collés en vinyle-amiante, dallettes thermoplastiques semi-flexibles en vinyle-amiante, dalle thermoplastique avec chrysotile, carreaux de vinyle-amiante, carreaux de plancher en vinyle-amiante.

Ces produits présentent relativement peu de risques car le mélange d'amiante et de matière plastique a été coulé.

Revêtements de sols et revêtements muraux en lés

En général, les revêtements en lés ont deux à quatre mètres de largeur. Un premier type de ce genre de produits, surtout utilisé dans les bâtiments publics, présente une structure en une ou deux couches. Le mélange d'amiante et de matière plastique a été coulé. Le second type est plus dangereux. Les revêtements de sols et revêtements muraux en lés contenant de l'amiante sont composés de trois couches. La couche inférieure, épaisse d'environ 0,5 mm, présente jusqu'à 90 % (en poids) d'amiante (carton d'amiante).

Les deux couches supérieures ne contiennent pas d'amiante : sur le carton d'amiante se trouve une mousse de PVC, elle-même recouverte d'une couche en matière plastique.

Isolations de conduites contenant de l'amiante

Contrairement aux revêtements floqués à base d'amiante, la dangerosité des isolations de conduites (calorifugeage) est souvent fortement sous-estimée, aussi bien par la population que par les entreprises de construction. Les isolations de conduites à base d'amiante se trouvent sur des conduites d'eau chaude ou de vapeur, plus rarement sur des conduites d'eau froide.

Il existe deux types d'isolations de conduites à base d'amiante.

  • Il y a, d'une part, les isolations avec une couche isolante bien reconnaissable en amiante presque pur.
  • D'autre part, il y a les isolations à trois couches où l'amiante est réparti en touffes dans la couche intermédiaire constituée d'un mortier de quelques millimètres à quelques centimètres d'épaisseur et atteint 0,01 à 5% du poids. La couche intérieure est constituée de liège ou de laine de verre blanche. La couche contenant l'amiante est recouverte d'une natte légère.

Appareils électriques contenant de l'amiante

Appareils de chauffage électriques à accumulation

De nombreux appareils de chauffage électrique à accumulation, contenait de l'amiante. Certains d'entre eux contiennent des éléments en amiante fortement et/ou faiblement lié, d'autres une part relativement élevée de matériaux à base d'amiante, d'autres encore de petites pièces à base d'amiante.

La société ayant vendu l'appareil ou ayant fourni des prestations de service peuvent vous renseigner sur la présence d'éléments à base d'amiante.

Les appareils de chauffage électrique à accumulation contenant de l'amiante risquent, lors de leur ouverture, de libérer des fibres d'amiante.

En l'absence d'indications claires, on considérera, par précaution, que l'appareil contient de l'amiante. Les appareils de ce type encore utilisés ayant sans doute atteint leur limite de durée de vie technique, il est recommandé de les remplacer.

Autres appareils électriques

Les sèche-cheveux et les grille-pain des années 1950 et 1960 peuvent contenir de l'amiante faiblement lié et ne devraient pas être démontés par des non-spécialistes.

Cordons en amiante, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique

Des cordons à haute teneur en amiante (jusqu'à 100 %) ont souvent été utilisés comme joints anti-feu dans des poêles à mazout ou en faïence, des chaudières et des brûleurs à mazout de chauffages centraux.

Comme l'amiante y est faiblement lié, les travaux de réparation sur des appareils munis de cordons, d'anneaux d'étanchéité, de filtres et de bandes d'isolation en amiante doivent être effectués selon les prescriptions de sécurité correspondantes.

Avant d'entreprendre des travaux, il convient toujours de clarifier la question de la présence d'amiante. C'est la seule façon de garantir le respect des prescriptions en vigueur en matière de protection des travailleurs et d'élimination des déchets.


N'hésiter pas à nous contacter si vous envisager de réaliser un DPE ou Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) sur le GRAND TOULOUSE par exemple à COLOMIERS ou sur la commune de TOURNEFEUILLE également sur la commune de FONSORBES ou sur la commune de TOULOUSE. Nous intervenons également sur BLAGNAC

Une question, un conseil,
un Devis Gratuit , contacter-nous
Tél : 05 61 06 46 03
Mobile : 06 14 23 07 53


Diagnostic Immobilier

L'amiante dans notre vie quotidienne

Au cours de travaux de bricolage, vous risquez d'être exposé à l'amiante

Ou se cache l'amiante ?

Diagnostic Amiante
et protection de la population

Présence d'amiante dans la crèche

Amiante :
de nouveaux cas de cancers à venir ?

Textes de référence
relatifs au diagnostic Amiante

La maison de l'amiante.

Maison amiante L'organisme de prévention suisse Suva invite les internautes à visiter une maison virtuelle pour mieux connaître les zones à risque, et les produits amiantés.