Glossaire

Diagnostic immobilier bâtiment

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A
Accumulateur et pile : source d'énergie électrique obtenue par transformation d'énergie chimique lors de son utilisation. Le fonctionnement d'un accumulateur est réversible : il est à usages multiples. La pile est à usage unique, elle ne se recharge pas.  

Adjuvant : produit que l'on incorpore à une substance active pour en modifier, en améliorer ou en compléter certaines caractéristiques.

Aérobie: en présence d'air.

Aérogénérateur : système complet permettant de convertir l'énergie du vent en énergie électrique.

Air primaire : il alimente la base des flammes pour assurer la combustion du bois.

Air secondaire : il assure la combustion des gaz.

Allergène : substance étrangère à l'organisme qui peut y déclencher la fabrication d'anticorps se manifestant par une réaction allergique.

Amendement : substance organique ou minérale incorporée au sol en quantité notable pour le rendre plus fertile.

Amiante : matériau fibreux minéral provenant de roches. Les fibres d'amiante peuvent être tissées, tressées ou mélangées à divers liants..

Autopartage et covoiturage : modes solidaires d'utilisation de la voiture individuelle fondés sur le partage de celle-ci, soit pour un temps donné, dans le cadre d'un groupe d'autopartage, soit pour un trajet donné en covoiturage (voiture personnelle utilisée entre voisins, collègues, etc . , avec partage des frais).


Haut de la page

B
Béton cellulaire : mélange de sable, ciment et chaux additionné de poudre d'aluminium, qui provoque la formation d'une multitude d'alvéoles.

Biocarburants : appelés aussi agrocarburants : fabriqués à par-tir de végétaux (colza, betterave, canne à sucre, etc .), ils peuvent remplacer l'essence ou le gazole . Ils sont déjà utilisés en mélange dans les carburants issus du pétrole . Leur utilisation permet de diminuer les émissions de CO2 et de certains polluants.

Biodiversité : ensemble des formes que prend la vie à tous ses niveaux d'organisation, des gènes aux espèces, de l'individu à l'écosystème.

Biogaz : gaz provenant de la fermentation des déchets organiques.

Biomasse : ensemble de la matière organique d'origine végétale ou animale d'un milieu naturel. La biomasse considérée à des fins énergétiques englobe des végétaux provenant de cultures et des déchets.

Bistrage et goudronnage : encrassement d'un conduit ou d'un appareil de chauffage du fait du dépôt de goudrons sur les parois. Ceci se produit si le conduit de fumée ne permet pas une évacuation rapide des gaz de combustion.


Haut de la page

C
Calorifuge : matériau qui réduit les déperditions de chaleur, nécessaire pour isoler les canalisations de chauffage et d'eau chaude sanitaire, en particulier dans les locaux non chauffés.

Calorifugeage : isolation des tuyaux d'eau chaude ou de chauffage permettant d'éviter les pertes d'énergie entre la chaudière et les points de distribution de chaleur.

Capteurs enterrés : tubes en polyéthylène ou en cuivre gainé de polyéthylène enfouis dans le sol et dans lesquels circule un liquide prélevant l'énergie du sol.

Capteur solaire thermique : dispositif permettant de capter le rayonnement solaire et de le transformer en chaleur, pour chauffer l'eau sanitaire ou alimenter un système de chauffage.coffre rigide et vitré à l'intérieur duquel une plaque et des tubes métalliques noirs (absorbeur) reçoivent le rayonnement solaire et chauffent un liquide caloporteur (antigel). Certains capteurs, conçus pour être assemblés sur chantier, sont fournis en « pièces détachées ». Quand ils sont « intégrés » ou « incorporés » en toiture, les capteurs assurent également une fonction de couverture du bâtiment.

Carapatte et caracycle : bus pédestre et bus cycliste . Modes de ramassage scolaire, encadrés par les parents, visant à limiter l'usage de la voiture et à sécuriser les trajets domicile-école réa-lisés à pied ou à vélo.

Carotte de glace : « glaçon » cylindrique prélevé dans la calotte glaciaire par forage profond. Ainsi, la « carotte de Vostok », prélevée en Antarctique et longue de plus de 3 600 m, permet de connaître les variations de température et de teneur en gaz carbonique des 420 000 dernières années.

Chaîne alimentaire : séquence d'organismes dans laquelle ceux situés à un niveau inférieur sont mangés par ceux qui se trouvent à un niveau supérieur.

Chauffage collectif : une (ou plusieurs) chaudière(s) produi(sen)t de la chaleur pour l'ensemble des logements d'un ou plusieurs immeubles, et parfois même   pour un quartier entier dans le cas du chauffage urbain.

Chaudière à condensation : chaudière qui condense les produits de combustion, ce qui lui permet un rendement 15 à 20 % supérieur à celui d'une chaudière standard.

Chaudière basse température : chaudière fonctionnant à température plus basse qu'une chaudière standard et permettant de réaliser des gains de consommation de 10à 12 %.

Chaudière à ventouse : chaudière étanche qui prélève directement à l'extérieur du logement l'air nécessaire à son fonctionnement. Des chaudières à ventouse existent en standard,
condensation et basse température. Le procédé réduit de 4 à 5 % les consommations..

Chauffage individuel : chaque logement possède son propre procédé de chauffage, soit par des convecteurs électriques, des radiateurs à gaz, des poêles à fioul, à bois ou à charbon, soit par une chaudière individuelle (chauffage central, en général au gaz).

Chauffage individuel centralisé (CIC) : système dans lequel la production de chaleur est collective, mais l'alimentation de chaque logement est assurée par un circuit individuel. Celui-ci est équipé d'un « module thermique » qui alimente l'appartement en chauffage selon la demande et d'un compteur qui enregistre les consommations.

Chaufferie : local technique abritant la (ou les) chaudière(s), et les équipements destinés à assurer le bon fonctionnement du chauffage et souvent la production et le stockage de l'eau chaude sanitaire.

Cellule photovoltaïque : composant électronique semi-conducteur dans lequel l'absorption des photons libère des électrons chargés négativement et des « trous » chargés positivement. Ces charges électriques sont séparées par un champ électrique interne et collectées par une grille à l'avant et un contact à l'arrière. La cellule photovoltaïque est un générateur électrique élémentaire.

CESI : abréviation de « chauffe-eau solaire individuel ».

Chauffage central : procédé de chauffage dans lequel la chaleur est transportée par des canalisations contenant un fluide (de l'eau, de la vapeur) qu'on appelle « caloporteur », depuis la chaudière ou une sous-station de chauffage urbain jusqu'aux pièces à chauffer.

Circulation forcée : mise en mouvement du liquide caloporteur à l'aide d'une pompe quand sa température dépasse celle de l'eau sanitaire du ballon.

Climatisation : système permettant de créer ou de maintenir dans des conditions déterminées la température, voire l'humidité, dans une pièce. Le terme conditionnement d'air est plutôt réservé au secteur industriel ou à des locaux particuliers comme les laboratoires.

CO2 : (dioxyde de carbone ou gaz carbonique) : gaz à effet de serre présent naturellement dans l'air et produit en grande quantité par les activités humaines. Il provient surtout de la combustion des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) mais aussi de certaines activités industrielles (fabrication de ciment).

Collecte : enlèvement des déchets chez le producteur ou aux points de regroupement, avec des moyens adaptés.

Commerce équitable : commerce assurant un revenu correct à des producteurs des pays du sud pour qu'ils puissent développer leur activité à long terme. Les organismes de commerce équitable s'adressent à des coopératives de petits producteurs gérées démocratiquement et les encouragent à utiliser des pratiques respectueuses de l'environnement. Ce commerce concerne aujourd'hui les produits alimentaires et artisanaux, mais pourrait s'appliquer aux produits industriels.

Compost : produit obtenu par la fermentation des déchets organiques en présence d'oxygène. C'est un amendement organique qui permet d'améliorer la fertilité du sol.

Compresseur : organe principal de la PAC, il fonctionne grâce à un moteur électrique.

Condensation : retour de la vapeur d'eau à l'état liquide.
Elle est visible sur les parois froides (vitres) des pièces humides et plus chaudes. Elle provoque souvent la formation de moisissures.

Contre-cloison : paroi construite devant une autre paroi comprenant un espace entre les deux parois, cet espace pouvant ou non être rempli d'un produit isolant.

COP (Coefficient de performance) : la performance énergétique d'une pompe à chaleur se traduit par le rapport entre la quantité de chaleur produite par celle-ci et l'énergie électrique consommée par le compresseur. Ce rapport est le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur.

COV (composés organiques volatils) : famille de produits chimiques à base de carbone. Normalement gazeux dans l'atmosphère, ils sont émis par de nombreux produits intérieurs (colles, vernis, peintures, moquettes synthétiques, panneaux de particules, produits d'entretien, etc.).

Crédit d'impôt : disposition fiscale permettant aux ménages de bénéficier d'une réduction de leur impôt sur le revenu s'ils réalisent des dépenses pour certains travaux d'amélioration énergétique de leur résidence principale, si les équipements sont fournis par l'entreprise qui procède aux travaux. Chaque contribuable peut bénéficier du crédit d'impôt, qu'il soit imposable ou pas.

Cref : consommation d'énergie de référence. Seuil de consommation, fixé par la RT 2005, au-dessous duquel doivent se situer les bâtiments neufs.

CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) : organisme public chargé de la certification des composants et procédés de construction (marque CSTBat). Le CSTB gère la procédure des « avis techniques », portant notamment sur les capteurs et les chauffe-eau solaires.

Cycle de vie d'un produit : tout ce qui se passe entre sa conception et son élimination ou sa valorisation à la fin de sa vie.


Haut de la page

D
Dormant : partie fixe d'une fenêtre ou d'une porte.

Déchet : « tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien, meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon » (art. L541-1 du Code de l'Environnement).

Déchets ménagers : déchets dont le détenteur final ou le producteur est un ménage. Ils peuvent être classés en cinq groupes : les ordures ménagères, les encombrants (électroménager, meubles, literie, etc.), les déchets dangereux (huiles usagées, piles, peintures, solvants, pesticides), les déchets de jardin (terre, feuilles, etc.), les déchets de l'automobile (huiles de vidange, batteries, pneus, etc.).

Déchet ultime : déchet qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques présentes.

Déchèterie : centre gardienné d'apport volontaire de déchets triés, destiné principalement aux particuliers.

Décibel (dB) : unité exprimant le niveau de bruit.

DPE : abréviation de « diagnostic de performance énergétique ».


Haut de la page

E
échangeur de chaleur : équipement permettant à un liquide chaud de céder sa chaleur à un fluide plus froid. Dans une PAC, il existe deux types d' échangeurs de chaleur : le condenseur et l'évaporateur.

écomobilité : mise en place et utilisation des modes de trans-port limitant les pollutions et les émissions de gaz à effet de serre : marche, vélo, transports en commun (train, tramway, bus), covoiturage, autopartage, etc.

éco-conception : prise en compte de la protection de l'environnement dans la conception des biens et des services. Elle permet de mettre sur le marché des produits plus respectueux de l'environnement tout au long de leur cycle de vie, c'est à dire depuis l'extraction des matières premières jusqu'aux déchets issus de leur fabrication, de leur utilisation et de leur abandon.

écolabel : marque officielle de reconnaissance de la qualité écologique des produits. Elle offre une double garantie : la qualité d'usage du produit et la limitation de ses impacts sur l'environnement (NF Environnement, écolabel européen).

éco-produit : tout produit qui génère moins d'impacts sur l'environnement tout au long de son cycle de vie et qui conserve ses performances lors de son utilisation.

ECS : Eau chaude sanitaire.

Effet de serre : phénomène naturel permettant à la Terre d'avoir une température vivable. Il est dû à la présence des gaz à effet de serre (vapeur d'eau, gaz carbonique, méthane,…) dans l'atmosphère. Mais les activités humaines produisent de grande quantité de ces gaz, ce qui renforce l'effet de serre et risque de déboucher sur des perturbations climatiques lourdes de conséquences pour l'avenir de la planète.

Effet photovoltaïque : particularité qu'ont certains matériaux dits « semi-conducteurs » de produire de l'électricité quand ils sont éclairés.

Efficacité énergétique : rapport entre la quantité d'énergie récupérée et l'énergie consommée. Elle est exprimée par le COP (coefficient de performance) quand il s'agit de production de chaleur, par l'EER (coefficient d'efficacité énergétique) pour les appareils produisant du froid..

électrode : matériau conducteur par lequel le courant arrive (cathode) ou sort (anode).  

électrolyte : liquide ou gel qui conduit le courant électrique.

émetteurs de chaleur : appareil ou surface qui diffuse la chaleur produite par un système de chauffage dans les pièces d'un logement. Ce peut être un radiateur à eau chaude, un plancher chauffant, un convecteur électrique, etc.

Encombrants : déchets des ménages trop volumineux pour être mis à la poubelle (matelas, meuble, réfrigérateur, cuisinière …).  

Enduit hydraulique : enduit de parement minéral à base de liants hydrauliques.

énergie d'appoint : énergie nécessaire pour compléter la production solaire ou la relayer en cas d'ensoleillement insuffisant ou nul (ce peut être le gaz, le fioul, l'électricité ou le bois). Sous les latitudes européennes, pratiquement tous les systèmes solaires thermiques recourent à une énergie d'appoint.

énergies renouvelables : sources d'énergie naturelles et inépuisables. La première d'entre elles est le rayonnement solaire et les autres en découlent plus ou moins directement (vents, cycle de l'eau et marées, fabrication de biomasse, etc.).

Entrevous : dans un plancher, produit comblant l'espace entre deux poutrelles ou deux solives.

équilibrage (d'un réseau de chauffage) : opération de réglage permettant de réaliser une répartition optimale de la distribution du chauffage dans les pièces ou locaux d'un bâtiment, en fonction de leur nature, type d'occupation, etc.

équilibrage, rééquilibrage : opération technique destinée à établir (ou rétablir) les débits d'eau chaude adéquats en intervenant sur les organes d'équilibrage du réseau de chauffage.


Haut de la page

F
Fermentation : transformation de substances organiques sous l'action de micro-organismes.

Fluide frigorigène : fluide qui, quand on modifie la pression, peut se vaporiser et se condenser à des températures proches de celles de notre environnement. Il permet alors de produire du froid au cours d'un cycle frigorifique en captant la chaleur d'un local ou d'une enceinte et en la cédant à l'extérieur.

Foyer fermé : équipement de chauffage au bois, destiné à la réalisation d'une cheminée neuve.


Haut de la page

G
Gaz à effet de serre : gaz présents en faible quantité dans l'atmosphère, qui absorbent une partie de l'énergie réémise par la Terre et lui permettent d'avoir une température moyenne favorable à la vie. Leur forte augmentation du fait des activités humaines est la cause principale du changement climatique.

Générateur ENR : tout générateur d'électricité recourant aux énergies renouvelables pour fonctionner. Ce peut être un générateur photovoltaïque, un aérogénérateur ou une microcentrale hydroélectrique.

Générateur photovoltaïque (PV) : système complet assurant la production et la gestion de l'électricité fournie par les modules photovoltaïques. L'énergie est stockée dans des accumulateurs et/ou transformée en courant alternatif suivant le type d'application.

Géothermie : au sens strict, utilisation de l'énergie thermique des couches profondes de l'écorce terrestre. Plus largement, captage de la chaleur emmagasinée dans le sol à faible profondeur. L'origine de l'énergie est alors essentiellement solaire.

GES : abréviation de « gaz à effet de serre ».

GNV : (gaz naturel véhicule) : gaz naturel identique à celui dont on se sert pour le chauffage des logements ou la cuisine. C'est aussi un carburant.

GPL : (gaz de pétrole liquéfié) : carburant issu du raffinage du pétrole ou de gisements de gaz naturel, constitué de 50 % de butane et de 50 % de propane.

GRS (garantie de résultats solaires) : contrat garantissant les résultats d'une installation d'eau chaude solaire collective.

Gros œuvre : ossature du bâtiment (fondations, murs porteurs, planchers).

Haut de la page

H
HAP (hydrocarbure polycyclique aromatique) : famille de composés chimiques semi-volatiles émis par certains produits industriels, la combustion du bois, etc. Les HAP sont considérés comme toxiques.

Horloge de programmation : appareil permettant de régler le régime de chauffage (confort, réduit, arêt) en fonction du moment de la journée ou des périodes d'occupation des locaux.

HQE® : aabréviation de « haute qualité environnementale ». Démarche visant à réduire les impacts sur l'environnement des bâtiments lors de leur construction, de leur rénovation et de leur usage.

Humus : matière terreuse de couleur sombre présente dans la couche superficielle du sol, l'humus provient de la décomposition partielle des déchets animaux et végétaux.

Hygiénisation : traitement par des procédés physiques ou chimiques qui réduit à un niveau acceptable la présence de tous les micro-organismes pathogènes dans un milieu.

Hygroréglable : qui se régule en fonction du taux d'humidité ambiant.

Haut de la page

I
Impacts environnementaux : tout ce qui dégrade notre environnement, soit en utilisant des ressources non renouvelables (pétrole, charbon, plastiques, etc.), soit en entraînant des rejets néfastes (déchets, pollution de l'air, de l'eau et des sols).

Indice ATMO : il caractérise quotidiennement la qualité de l'air extérieur des grandes villes et varie sur une échelle graduée de 1 (excellente qualité)à 10 (très mauvaise qualité).

Inertie thermique : capacité pour un matériau d'accumuler de l'énergie calorifique et de la restituer en un temps plus ou moins long.

Insert : équipement de chauffage au bois, destiné à la rénovation d'une cheminée existante pour en améliorer les performances.

Isolement de façade : différence entre le niveau sonore à l'extérieur et le niveau sonore transmis à l'intérieur du logement. Cet isolement est différent de la performance annoncée par le fabricant car il dépend de nombreux paramètres autres que les caractéristiques des produits (nature des éléments du bâtiment, mise en œuvre, architecture).

Haut de la page

J
K
L
LBC : abréviation pour « lampe basse consommation ».

Liquide caloporteur : il s'agit la plupart du temps d'un mélange d'eau et d'antigel, assurant le transport de l'énergie thermique du capteur vers le ballon d'ECS ou vers le système de chauffage.

Haut de la page

M
Machine thermodynamique : machine permettant la circulation de la chaleur entre des milieux ayant des températures différentes, à l'aide d'un apport d'énergie extérieur. La pompe à chaleur, le climatiseur et le réfrigérateur sont des machines thermodynamiques qui fonctionnent en général à l'électricité.

Maison bioclimatique : maison conçue pour s'adapter au climat et à l'environnement. Elle profite des apports solaires et de la ventilation naturelle, conserve la fraîcheur en été et limite ainsi ses besoins énergétiques.

Maison basse consommation : maison dont la consommation en énergie primaire est inférieure ou égale à 50 kWh / m2.an.

Maison à énergie positive : maison produisant davantage d'énergie qu'elle n'en consomme.

Microcentrale : installation hydroélectrique transformant l'énergie hydraulique en énergie électrique dont la puissance n'excède pas 500 kW.

Mitigeur thermostatique : robinet permettant de réguler automatiquement la température de l'eau chaude sanitaire soutirée.

Module photovoltaïque : assemblage en série de plusieurs cellules photovoltaïques protégées par un revêtement qui en permet l'utilisation à l'extérieur.

Monomur terre cuite : brique porteuse et isolante à plusieurs rangs d'alvéoles.

Mortier : mélange constitué de sable, d'eau et d'un liant (chaux ou ciment).

Mur de refend : mur porteur situé à l'intérieur d'un bâtiment.

Haut de la page

N
O
ONG : organisations non gouvernementales. Au sens de l'ONU, groupes de citoyens bénévoles et volontaires organisés sur un plan local, national ou international. Elles remplissent des fonctions humanitaires, font part aux gouvernements des soucis des citoyens, encouragent la participation politique au niveau des communautés, etc.

Haut de la page

P
PAC : machine qui puise la chaleur dans le sol, une nappe d'eau ou l'air, l'augmente grâce à un compresseur et l'utilise pour le chauffage du logement. Elle permet de diviser, en moyenne, par trois la consommation d'énergie nécessaire au chauffage.

Paillage (ou mulch) : opération consistant à recouvrir le sol, au pied des plantes cultivées, avec des matières végétales opaques mais laissant passer l'air et l'eau. Cette pratique protège la structure de la terre et limite les pertes d'eau et la croissance des mauvaises herbes.

Pare-brise athermique : une couche réfléchissante (particules d'argent ou de titane) est intercalée entre les deux lames de verre du pare-brise afin de réduire l'échauffement de l'habitacle. Ce type d'équipement réfléchit environ 30 % du rayonnement infra-rouge, contre 5 % pour un pare-brise classique.

Pare-vapeur : feuille ou membrane réduisant le passage de la vapeur d'eau.

PDE : Plan de Déplacements Entreprise . Ensemble de mesures destinées à optimiser les déplacements liés aux activités d'une entreprise en favorisant d'autres modes de transport que la voiture individuelle.

Permis négociables : dispositif selon lequel il sera possible pour un pays (ou une entreprise) qui a réduit ses émissions au-delà de l'objectif assigné de vendre les droits d'émissions correspondants à un pays (ou une entreprise) qui ne pourrait réduire suffisamment ses émissions pour atteindre son objectif.

Pesticide : substance chimique utilisée pour la lutte contre les organismes indésirables ou les ravageurs. Mal utilisés, ils peuvent s'accumuler dans les chaînes alimentaires et/ou contaminer l'environnement.

Plancher chauffant basse température : dispositif de chauffage intégré à une dalle de béton. Cet émetteur est dimensionné pour que sa température de surface reste modérée (environ 23°C).

Plancher solaire direct (PSD ®) : marque commerciale désignant le type de système solaire combiné est très répandu en France à ce jour. Il associe des capteurs solaires thermiques et un plancher chauffant basse température servant à la fois de stockage et d'émetteur de chaleur, sans échangeur intermédiaire.

Plan Soleil : programme mis en place par l'ADEME pour la période 2000/2006, dans le cadre de sa mission de promotion des énergie renouvelables, pour diffuser et soutenr les applications solaires thermiques.

Polluants automobiles : les polluants réglementés émis par les véhicules sont le monoxyde de carbone (CO), les oxydes d'azote (NOx), les hydrocarbures imbrûlés (HC) et les particules. Vous trouverez page 21 des précisions sur l'origine de ces polluants et les nuisances qu'ils génèrent.

Pollution automobile : responsable de la dégradation de la qualité de l'air, surtout dans les villes, elle est impliquée dans de nombreux problèmes de santé publique : maladies respiratoires, migraines, irritations, cancers, etc . Les principaux polluants automobiles sont le monoxyde de carbone (CO), les oxydes d'azote (NOx), les hydrocarbures imbrûlés (HC) et les particules émises par les moteurs Diesel.

Pont thermique : zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l'enveloppe d'un bâtiment, présente une moindre résistance thermique (jonction de deux parois par exemple). Les ponts thermiques constituent un point froid où l'humidité peut se condenser.

Pompe à chaleur : machine qui puise la chaleur dans le sol, une nappe d'eau ou l'air, l'augmente grâce à un compresseur et l'utilise pour le chauffage du logement.

Ppmv : partie par million en volume ; manière de décrire combien un échantillon (d'air atmosphérique par exemple) contient d'une substance donnée (gaz carbonique par exemple). 1 ppmv correspond à 1 cm3 par m3.

Purgeur : appareil placé sur un radiateur (ou une installation), qui permet d'évacuer l'air qui peut s'y être accumulé.

Puissance-cête : puissance délivrée par un module PV sous un ensoleillement optimum de 1 kW/m2 à 25°C (les performances sont fonction de la température). Unité : le watt (W, parfois écrit Wc).

Puits de carbone : système (foêts, océan, etc.) qui absorbe naturellement une partie du CO2 émis dans l'atmosphère.

Haut de la page

Q
R
Rafraîchissement : refroidissement modéré et non contrôlé de l'air.

Recyclage : réintroduction des matières d'un déchet dansson propre cycle de production (verre, plastique, acier, etc.) en remplacement total ou partiel d'une matière première vierge.

Régulation: système réglant la température de l'eau de chauffage en fonction de la température extérieure, ce qui permet d'obtenir une température constante dans les appartements, quelles que soient les conditions climatiques.

Robinets thermostatiques : robinets de radiateur permettant de choisir et de maintenir une température constante dans une pièce. Ils sont installés en complément d'une régulation centrale.

RT 2005 : réglementation thermique appliquée aux bâtiments neufs en vue d'améliorer leurs performances énergétiques.

Haut de la page

S
Sarking : système d'isolation rapporté par l'extérieur fixé sur l'extérieur de la charpente. Il sert généralement de support de couverture.

Solive : pièce horizontale située sous un plancher et reposant à chaque extrémité sur les murs ou sur une poutre.

Sonde géothermique : échangeur de chaleur constitué de tubes de polyéthylène insérés verticalement dans un forage de plusieurs dizaines de mètres de profondeur et dans lesquels circule un liquide antigel qui prélève la chaleur du sol environnant.

Sous-station : local technique abritant les équipements qui assurent le transfert de chaleur du réseau de chauffage urbain au circuit de chauffage (et éventuellement d'eau chaude sanitaire) de l'immeuble. Des sous-stations peuvent aussi servir de relais pour des groupes d'immeubles.

SSC : abréviation de « système solaire combiné ». Installation utilisant le rayonnement solaire pour couvrir une partie des besoins de chauffage et d'eau chaude sanitaire.

Stère : Quantité de bois correspondant à un volume extérieur de 1 m3. Compte tenu des vides, cela représente environ 0,6 m3 ou 500 kg de bois ou 1500 kWh.

Store banne : store extérieur en toile, installé au-dessus d'une baie ou d'une fenêtre. Se déployant obliquement, il permet d'ombrer la terrasse ou le balcon situé devant l'ouverture.

Substance active : matière efficace contre les maladies et les ravageurs, contenue dans les produits phytosanitaires.

Support de culture : matériau permettant l'ancrage des racines de la plante et la circulation des substances fertilisantes, jouant ainsi le rôle de support.

Système solaire combiné (parfois dénommé « Combi solaire ») : installation utilisant le rayonnement solaire pour couvrir une partie des besoins de chauffage et d'eau chaude sanitaire.


Haut de la page

T
U
Tirage : mouvement ascensionnel des gaz chauds dans un conduit de fumée.

Thermosiphon : circulation naturelle d'un liquide dans une installation du fait de la variation de sa masse volumique en fonction de la température. Dans un CESI en thermosiphon, le liquide caloporteur réchauffé dans les capteurs solaires se dilate, et, plus léger, monte vers le ballon de stockage. Il est remplacé par le liquide refroidi descendant du ballon.

Transports doux : modes de transport utilisant l'énergie humaine (marche à pied, vélo, roller, etc .).

Turbo : ventilateur chargé de forcer la circulation de l'air dans une chaudière.

Haut de la page

V
Valorisation énergétique : utilisation de la chaleur dégagée par la combustion des déchets ou du biogaz produit par les déchets (production d'électricité ou alimentation d'un réseau de chaleur).
Ventilation : apport d'air neuf de l'extérieur pour renouveler l'air du logement et extraire l'air vicié.

Ventilation mécanique : système comportant un ou deux ventilateurs électriques qui mettent l'air en mouvement afin de permettre son évacuation ou son insufflation forcée. Dans une VMC (ventilation mécanique contrôlée), les bouches de ventilation régulent automatiquement l'admission et l'extraction d'air afin d'assurer correctement son renouvellement tout en limitant les déperditions d'énergie.

Ventilation naturelle : ventilation sans l'assistance de ventilateur. Le vent ou l'écart de température entre l'intérieur et l'extérieur entraînent le passage d'air grâce à la présence de grilles de ventilation.

Ventilo-convecteur : émetteur de chaleur ou de froid par air raccordé à un circuit d'eau chauffée ou rafraîchie par la PAC. Il filtre et diffuse l'air des pièces grâce à un ventilateur.

VMC (ventilation mécanique contrôlée) : dispositif permettant la circulation d'air dans un logement. Il est fondé sur une extraction d'air vicié dans les pièces techniques (cuisine, sanitaires) et une injection d'air sain dans les pièces de séjour.

Haut de la page

W
Watt crête : puissance délivrée par un module photo-voltaïque sous un ensoleillement optimum de 1 kW/m 2 à 25°C (les performances sont fonction de la température).

X
Y
Z

Haut de la page

source : www2.ademe.fr


N'hésiter pas à nous contacter si vous envisager de réaliser un DPE ou Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) sur le GRAND TOULOUSE par exemple à COLOMIERS ou sur la commune de TOURNEFEUILLE également sur la commune de FONSORBES ou sur la commune de TOULOUSE. Nous intervenons également sur BLAGNAC

Une question, un conseil,
un Devis Gratuit , contacter-nous
Tél : 05 61 06 46 03
Mobile : 06 14 23 07 53


Diagnostic Immobilier