Performance énergétique : lexique de l'isolation

Performance énergétique lexique de l'isolation

Performance énergétique : quand il s'agit de l'améliorer, l'isolation est sans doute le meilleur investissement. Pour la maîtriser, l'isolation s'accompagne de tout un arsenal de valeurs, outils de mesure et sigles qui permettent d'appréhender dans le détail la performance et la qualité d'un matériau ou d'une paroi

Définition de l'essentiel en terme d'isolation

Capacité thermique : mesurée en Wh/m².°C (ou Wh/m3.K)désigne la capacité d'un matériau à stocker de la chaleur. Elle correspond à la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température de 1m3 de matériau de 1°C. Plus cette capacité est grande, plus la quantité de chaleur à apporter pour élever sa température est importante.

Coefficient de conductivité thermique : appelé lambda (λ), il est exprimé en W/m.°C. Cette unité de mesure correspond au flux de chaleur traversant une paroi (ou un matériau) de 1m² de surface et de 1 mètre d'épaisseur, dont les deux faces affichent une différence de 1°C. Cette valeur permet de déterminer la propriété d'un corps à transmettre la chaleur. En clair, plus λ est élevé, plus le matériau est conducteur, plus il est faible, plus le matériau est isolant.

Coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d'eau : noté μ est une donnée constante pour chaque matériau, qui exprime le degré de tolérance d'un matériau au passage de la vapeur d'eau. Plus μ est élevé plus la résistance à ce passage est grande. Coefficient de transmission surfacique (U) : également appelé coefficient de déperdition, il est exprimé en W/m².°C (ou W/m².K). Plus utilisé que la valeur R dans les textes actuels (RT 2005). Il s'agit de son exact inverse (1/R) qui mesure la tolérance d'une paroi au passage de la chaleur. Ainsi plus le u d'une paroi est faible, plus cette paroi, opaque ou vitrée, est performante. Sur la base du U. différentes valeurs sont calculées:

Uw : Coefficient de transmission thermique des fenêtres (menuiserie * vitrages).
Ug : Coefficient de transmission thermique des vitrages.
Ubat-ref : Coefficient de déperdition de référence (simulation calculée sur la base d'un bàtiment de référence, dans un contexte de projet).
Ubat : Coefficient de déperdition de l'ensemble du bàtiment. Il doit être Inférieur ou égal au Ubat-ref.

COS : coefficient d'occupation des sols :Le coefficient d'occupation des sols qui détermine la densité de construction admise, est le rapport exprimant le nombre de mètres carré de plancher hors œuvre nette ou le nombre de mètres cubes susceptibles d'être construits par mètre carré de sol. Exemple : sur un terrain de 1000 m², dont le règlement prévoit un COS maximal de 0.4 on peut construire jusqu'à : 1000 m² x 0.4 = 400 m² SHON.

Densité : rapport entre la masse d'un corps solide ou liquide et la masse d'un même volume d'eau. Elle s'exprime donc par un chiffre, par exemple 2. On l'associe souvent improprement à la masse volumique en kg/m².

Etanchéité à l'air : l'étanchéité d'un bàtiment est sa capacité à retenir l'air (et donc les calories) présent dans le bàtiment, sans que celui-ci ne s'échappe de manière Incontrôlée. Cette étanchéité se mesure en mètre cube d'air extrait par heure, en mettant le bàtiment sous pression ou dépression, rapporté à la surface de parois en contact avec l'extérieur (m²/h. m²). Le seuil d'étanchéité à l'air fixé pour le label BBC est de 0.6 m3/h.m². sous une pression de 4 pascals.

Effusivité thermique (Ef) : exprimée en kJ/m².s, elle mesure la capacité d'un matériau à se réchauffer (stocker la chaleur) ou non lorsqu'il absorbe la chaleur. Une effusivité élevée signifie qu'un matériau absorbe la chaleur, mais ne se réchauffe pas pour autant. A l'inverse, un Ef bas signifie que le matériau se réchauffe rapidement.

Energie Grise : désigne toute l'énergie consommée pour l'ensemble des processus de fabrication, de transport et de transformation, depuis la dégradation de la matière brute Jusqu'au produit fini.

Énergie primaire (ep) : exprimée en kWh. cette notion correspond i l'énergie brute disponible dans la nature avant toute transformation, stockage et surtout pertes. Ces énergies ont pour source le soleil, l'eau, le vent, mais aussi pétrole, gaz. charbon, bois. Les valeurs de la réglementation thermique sont exprimées en énergie primaire.

Energie finale (ef) : exprimée en kWh, cette notion correspond à l'énergie utilisée par le consommateur Elle a donc subi transformalions. transports et donc déperditions depuis le stade primaire On considère ainsi qu'le kWh d'énergie finale électrique (disponible au compteur) nécessite 2.58 kWh d'énergie primaire.

Inertie : l'inertie thermique d'un matériau. d'un mur ou d'un bàtiment, mesurée en W/m² correspond à la capacité à accumuler la chaleur, par effet de masse une qualité qui dépend, notamment, de la densité.

Résistance thermique (R) : exprimée en m².°C/W (ou m².K/W). A l'inverse de λ, elle mesure la résistance d'un matériau aux flux thermiques, mais tient compte de l'épaisseur réelle du matériau (e) ou de la paroi; ainsi R = e/ λ. Le R est une valeur récurrente, fort utilisée pour caractériser les performances. Plus le R est grand, plus le matériau ou la paroi est isolant.

SHAB : exprimée en m2, elle correspond à la surface habitable d'un logement. Elle se calcule à partir de la SHON de laquelle on déduit les surfaces occupées par des murs, cloisons, marches, cages d'escaliers, gaines ou embrasures de portes et fenêtres; on déduit également la surface d'une éventuelle véranda.

SHOB : exprimée en m2, elle correspond à la surface hors œuvre brute, soit la somme des surfaces de planchers, au nu extérieur des murs. A noter qu'un décret paru au Journal Officiel du 18 octobre 2009 stipulant que l'épaisseur créée (en supplément par rapport à un mur existant) par les isolants posés par l'extérieur n'est plus prise en compte dans le calcul de la SHOB. Ce qui signifie en clair qu'une isolation par l'extérieur n'est plus assimilée à une augmentation de la surface du bàtiment, il n'y a donc plus d'augmentation du Coefficient d'Occupation des Sols (un coefficient limité).

SHON : exprimée en m2, elle correspond à la surface hors œuvre nette. II s'agit du cumul des surfaces de planchers de chaque niveau, déduction faite des surfaces de combles, sous-sol et surface non aménageable (inférieures à 1,80 m) et surfaces non closes (balcon, stationnement, loggia,...). C'est la surface de référence lorsque l'on parle de consommation énergétique en France.


N'hésiter pas à nous contacter si vous envisager de réaliser un DPE ou Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) sur le GRAND TOULOUSE par exemple à COLOMIERS ou sur la commune de TOURNEFEUILLE également sur la commune de FONSORBES ou sur la commune de TOULOUSE. Nous intervenons également sur BLAGNAC

Une question, un conseil,
un Devis Gratuit , contacter-nous
Tél : 05 61 06 46 03
Mobile : 06 14 23 07 53


Diagnostic Immobilier